Les expos de la rentrée

jeudi 14 novembre 2019

Clés 46 : deux pavillons de banlieue


Nous vous proposons dans Clés pour le train miniature n°46 deux pavillons de banlieue typiques des années 1930/1940.


Avant de procéder au montage de ces bâtiments, il convient de réunir le matériel suivant : une règle de préférence métallique, un réglet métallique, une règle d’écolier carrée elle aussi métallique (afin d’être insensibles à la colle) ou en bois, un cutter, un stylo à bille pointe fine sec et hors d’usage, un pinceau (plutôt une petite brosse), de la colle blanche à bois vinylique lente, de la colle type UHU à bague noire, qui pour la circonstance, permet un ajustage par glissement, de l’adhésif double face, un tapis de découpe, et, en option, un bloc de bois dur à faces bien dressées (voir Clés pour le train miniature n°1, page 18). On se réfèrera aussi aux différents montages des découpages déjà parus dans "Clés" expliqués sur ce blog.


Découpez, marquez tous les plis et repérez toutes les pièces. Vous avez deux options : monter le bâtiment avec les fenêtres "à plat" ou monter le bâtiment en collant les façades sur un carton "bois" de 2 mm et en défonçant les ouvertures, comme expliqué dans "Clés" n° 14 ou « Clés » n°42, par exemple. Passez un coup de feutre de couleur correspondante (à défaut, en gris clair) sur les tranches qui seront visibles.



Il est beaucoup plus facile de monter un bâtiment carré ou rectangulaire "à plat". En collant les languettes et en aplatissant le volume, on est pratiquement sûr du parallélisme.



Au verso des toits, tracez un trait à 5 mm des bords. Ce sera un repère pour coller le toit sur les murs.



 Collez le toit en commençant par une languette d’une façade…



... puis la deuxième languette de la même façade et le mur correspondant. Collez ensuite l’autre demi-pan de toit.



Pliez les rives, et ajustez-les avec un coup de ciseaux coupant les 2 en même temps.



Collez les frontons après avoir donné un coup de feutre couleur brique au verso visible. Il y en a plus dans le découpage, au cas où…



Assemblez les cheminées. Astuce de collage : utilisez une chute de carton ou de Dépron pour y déposer de la colle blanche. Pour fixer les cheminées sur le toit, il suffira de « tremper » l’extrémité biseautée sur la colle…



… avant de les positionner.



Dans du carton bois de 2 mm, découpez les marches du perron suivant le gabarit fourni. En même temps, vous pouvez découper 6 petits carrés de 8x8 mm qui feront le dessus des cheminées.



Collez les marches l’une sur l’autre pour former les escaliers. De même, collez les murets dos à dos. Il est envisageable d’augmenter l’épaisseur des murets en intercalant un carton de 2 mm.



Mettez en place les perrons.



Il est possible de conserver l’intérieur des consoles. Le bleu rappellera le ciel… Mais il est préférable de peindre en noir l’envers des consoles. Mettez les marquises en forme et collez-les en place. On pourra éventuellement les remplacer par des marquises découpées dans du transparent à photocopie ou rétroprojection.



Les mîtres des cheminées peuvent être réalisées dans des petits cylindres de 5 ou 6 mm de long coupés dans un coton-tige ou de l’Evergreen de 2,4 mm, et peints couleur terre cuite.



Le pavillon en meulière, fini, de face…




… et l’autre vu de dos.

Aucun commentaire: