Soutenez dès maintenant TRAINSMANIA 2018 !

mardi 22 janvier 2013

Clés pour le train miniature n° 5 : Notice de montage de l'Hotel de la gare


Dans votre magazine Clés pour le train miniature n° 5, vous avez trouvé une nouvelle maquette à monter : l'hôtel de la gare. Voici comment procéder…


Avant de commencer le montage de l’ « Hôtel de la Gare », réunissez le matériel suivant :

  • une règle de préférence métallique, 
  • un réglet métallique, 
  • une règle d’écolier carrée elle aussi métallique (afin d’être insensibles à la colle), 
  • un cutter, 
  • un stylo à bille pointe fine sec et hors d’usage, 
  • un pinceau, plutôt une petite brosse, 
  • de la colle à bois de préférence à toute autre colle, (la colle blanche vinylique est idéale pour tous les montages en carton, papier fort, etc. car , entre autres, elle ne laisse aucune trace au séchage. C’est LA colle de base du modéliste ferroviaire), 
  • une petite boîte pour verser un peu de colle, 
  • un tapis de découpe, 
  • et, en option, un bloc de bois dur à faces bien dressées (voir Clés pour le train miniature n°1, page 18)



A l’aide de la règle métallique et du stylo, marquer les plis sur les planches en s’alignant sur les flèches. Les flèches en trait continu correspondent à l’extérieur des plis, les flèches en trait pointillé correspondent à l’intérieur des plis. Les plis extérieurs peuvent être marqués au cutter, si l’usage de l’instrument vous est familier. Ensuite, il faut procéder à la découpe de toutes les pièces, sans oublier d’évider les ouvertures, soit 8 fenêtres et une porte.

ATTENTION ! LE CUTTER EST UN OUTIL DANGEREUX A NE MANIPULER QUE PAR DES ADULTES AVERTIS !

L’arrête vive du bloc de bois va servir à rabattre les plis. Pour la gouttière, il est préférable d’immobiliser l’élément à plier en s’aidant du réglet. Puis, rabattre la partie libre avec le doigt. La gouttière se plie suivant le schéma I, les fenêtres suivant le II et les éléments « en vert » suivant le III.


Faire de même avec tous les éléments.



Bien marquer les plis en les écrasant entre les doigts :




Une fois tous les plis marqués, trier les pièces. Vous pouvez faire un montage à blanc pour vérifier que « ça rentre bien »…



Versez un peu de colle dans une petite boîte (genre boîte à pellicule photo, du temps où la photo n’était pas numérique…)



A l’aide de la brosse, encoller modérément le verso de l’encadrement de la porte. Il est préférable de commencer par la porte, parce que le seuil et le linteau sont différents, plus petits que les fenêtres. Après, les 8 fenêtres sont identiques et les éléments qui les constituent sont interchangeables. Utiliser une macule (feuille de brouillon qui va protéger votre plan de travail) sur laquelle vous pouvez allègrement dépasser avec la colle. N’oubliez pas de changer de place à chaque encollage !


Positionnez la porte (dans le bon sens…) et rabattez les encadrements verticaux en veillant à ne pas laisser de jeu entre les montants verticaux et l’ouverture de la façade.


Retournez la façade, et presser fortement à l’aide de la règle métallique. Attention, ça colle assez vite… il faut vraiment que les pièces soit bien positionnées avant de les serrer.
D’un côté…


… et de l’autre.


Introduire le seuil en oblique, pour sortir par le trou restant, vers l’arrière, en vous aidant si besoin était d’une petite pince plate.



Encollez le dos du seuil par l’avant…


… et déposez un peu de colle sur l’arrière.


Positionnez le seuil…


… et pressez avec la règle métallique comme pour les montants verticaux, mais cette fois en appuyant aussi latéralement pour coller la « marche ».


Répétez l’opération pour le linteau, puis pour les 8 fenêtres. Les reliefs extérieurs de la vitrine du bar sont repérés par des lettres. Faites un test « à blanc ». La façade est à poser sur un angle de la cale en bois, la porte et les fenêtres du premier étage y venant en butée. La règle métallique va servir de guide pour positionner la première pièce ABCD.



Encollez l’élément ABCD plié…


… et positionnez cet élément en butée sur la règle.



Préparez EFGH et encollez E, F et H. Mettez en place en laissant G « ouvert » et en vous aidant éventuellement d’un pique-olive, après avoir repositionné la règle-butée comme sur la photo.


Recommencez l’opération avec QRST et MNOP.


Enfin, terminez par l’enseigne.



Voilà où nous en sommes.


Les languettes sont à rabatte par l’extérieur, comme le montre la photo suivante.



Là encore, aidez-vous du réglet et de la règle métallique pour serrer les pièces entre elles.


Pas de difficulté particulière pour fermer le toit…



… qui se positionne, guidé par les zingueries latérales.


Dernière petite touche, l’enseigne. On peut passer un coup de feutre noir sur les barres horizontales, ainsi que sur le chant avant de coller les deux parties entre elles…


…et coller le tout à l’emplacement prévu, sur le côté droit.


Et voilà ! Votre Hotel de la Gare est maintenant terminé, et aura fier allure, positionné en arrière-plan du réseau. 


3 commentaires:

Anonyme a dit…

A propos de la gare
Pour gagner en rigidité, 1) j'ai remplacé les deux supports en carton par deux cure-dents noircis au feutre, 2) j'ai également collé un fond en papier Canson
F.G

Anonyme a dit…

N'est il pas possible pendant la conception d'affiner la couleur uniforme de la façade (briques, pierres, crépis travaillé et vieili?

Christian. a dit…

Nous notons cette suggestions pour les prochaines fois. En attendant, si vous voulez apporter des retouches à l'aspect de cet hôtel, en le "vieillissant", en le "salissant" un peu pour qu'il ait l'air un peu moins "neuf sorti de boîte", c'est toujours possible : la méthode la plus simple est d'utiliser les terres à décor dont nous avons déjà parlé dans Clés pour le train miniature.

Ce sont des poudres très fines, de différentes couleur, que l'on applique à sec par petites touches avec un pinceau ou une petite brosse. Elles permettent de casser le rendu un peu trop uniforme et de donner au bâtiment un aspect un peu plus naturel. Il faut y aller doucement, petit à petit, pour éviter une salissure trop lourde. Vous pouvez regarder la démonstration en images de Renaud Yver sur ce blog.