Les 141 TA et le dépôt d'Ussel, parution fin septembre 2017

mercredi 21 mars 2012

Les échelles de réduction


Les échelles courantes

Nous appelons échelle le rapport de réduction entre la réalité et le modèle reproduit.

Ces échelles sont désignées par des sigles en lettres, ainsi :

- la réduction au 1/160 de la réalité est appelée  N,

- la réduction au 1/87 de la réalité est appelée  H0 (on prononce en principe H  - zéro, même si tout le monde dit "h - o", puisque "H0" signifie "half zero", soit "moitié du 0"),

- la réduction au 1/43,5 est appelée  0 (le chiffre, pas la lettre).


Deux locomotives BB 63000 l'une en  H0, 87  fois plus petite que la réalité, l'autre en  N, 160  fois plus petite que la réalité.




Le  H0 est la stricte diminution par  deux du  0 d’où sa dénomination de  "Half Zero". Ces trois  échelles sont les plus couramment utilisées par les modélistes, mais il en existe bien d’autres :

- le  Z, réduction au 1/220 de la réalité,

- le  I (prononcez " 1") réduction au 1/32 de la réalité,

- et le  II (prononcez  "2") réduction au 1/22,5 de la réalité,

- Le  "S", réduction au 1/64, est plus typiquement américain,

- Le  "TT", réduction au 1/120, est quant à lui issu de l’ancien bloc de l’Est.

Un lampadaire par exemple, sera donc 160 fois plus petit que la réalité à l'échelle N, 87 fois à l'échelle H0 ou 43,5 fois à l'échelle 0.

Pour en savoir plus

Consultez le site du MOROP qui travaille à la normalisation de toutes les règles du modélisme ferroviaire.
http://www.morop.eu/



Trois  wagons de marchandises à deux  essieux : à l'arrière le plus grand, une citerne en  0, au milieu un wagon porte-remorque en  H0, au premier plan un wagon couvert en  N. La citerne occupe donc un volume 8  fois plus important que le wagon en  H0 et 16  fois plus important que le couvert en  N.

Quelle différence entre les personnages !  Échelle  N / Échelle  H0 / Échelle  0 

Trois véhicules routiers 0, H0 et N. 


4 commentaires:

Anonyme a dit…

J'aurais bien vu dans ce blog un petit tableau avec les rapports pour passer rapidement d'une échelle à l'autre
Surtout concernant les échelles les plus utilisées.
J'ai trouvé un super plan en N mais je fais du H0 par combien je divise ou je multiplie pour avoir tout de suite les dimensions.
@+

Anonyme a dit…

Bonjour,

a propos du réseau à construire, pour une échelle N quelle marque de rail et leur référence conseillez-vous ?

merci

Christian. a dit…

Ca ne marche malheureusement pas comme ça. Pour vous donner une réponse détaillée, avec références des coupons de voie, il faudrait faire une étude complète du réseau en N, qui nous demanderait trop de temps. En simplifiant, on peut dire qu'un réseau quasi équivalent en N serait deux fois moins long et occuperait quatre fois moins de surface. A vous cependant de vous pencher sur les catalogues pour trouver les références.
Pour le choix de la voie, il existe plusieurs possibilité : La marque Fleischmann en propose en version ballastée (le ballast est fourni posé avec la voie), ou non ballastée (moins cher, mais il faut faire le travail soi-même). Il y a aussi la voie de la marque Peco, considérée comme l'une des plus belle en N. Ces deux marque sont faciles à trouver chez les détaillants spécialisés ou en VPC.

Luc Andries a dit…

Pour être tout à fait complet, signalons aussi le 00 (prononcez 'double zéro'), grosso modo l'équivalent du H0 au Royaume-Uni qui ne fait jamais comme les autres. L'échelle est de 1:76,2 au lieu de 1:87, ce qui donne des modèles un peu plus massifs mais aussi parfois un peu plus détaillés (dans le haut de gamme Hornby par exemple). L'écartement de voie est censé être 16,5mm, soit celui du H0, mais en pratique un modèle 00 sur une voie H0 déraille lamentablement au premier aiguillage, ce qui impose d'achter dans les quelques marques concernées: Hornby mais aussi (heureusement) Peco. Pour du matériel roulant, il y a Dapol, Heljan, et ViTrains. Lima a abandonné cette échelle mais possèdes des modèles anglais à son catalogue, qu'on peut allègrement adapter/transformer vu leur prix particulièrement démocratique.