Trainsmania, la fête du train miniature

mardi 20 mars 2012

CLES n° 1 : Bien monter votre halle à marchandises


Avec son numéro 1, Clés pour le Train Miniature vous offre un découpage pour vous permettre de construire vous-même votre premier bâtiment "ferroviaire" : une halle à marchandises.

Les halles à marchandises sont des bâtiments plus ou moins grands, placés le long d'une voie, afin de permettre de décharger les marchandises d'un train pour les stocker à l'abri, en attendant d'être rechargées soit dans un autre train, soit dans des camions pour finir leur acheminement par la route. La halle à marchandises est donc toujours placée entre une voie de chemin de fer et une route ou une place où peuvent accéder des véhicules routiers.

Votre halle à marchandises est très simple à monter. Avant de commencer, lisez bien les instructions jusqu'au bout . 

Voici comment procéder :


Pour travailler, vous devez vous munir de  :
- un réglet métallique,
- un cutter,
- de la colle blanche (colle à bois par ex.),
- un stylo bille ou une pointe "ronde", pour marquer les plis.

< Voici la planche, telle qu'elle se présente une fois que vous l'avez détachée du magazine. Pour être sûr de ne pas l'abîmer avec les agrafes, soulevez celles-ci à l'aide de la pointe d'un cutter par exemple.




ATTENTION !
Vous ne devez découper que les contours des pièces, les flèches vertes indiquent les endroits où il faudra plier le papier, sans couper

Votre planche se compose des éléments suivants :


Un corps de bâtiment en brique et crépis, dont les différents éléments sont repérés par les lettres A, B, C et D;
Un socle gris/noir sur lequel vous viendrez coller ces parties

Un toit composé de la toiture en tuiles rouges et d'une partie en bois,
qu'il faudra replier sous le toit, sans la couper, comme le montre l'image suivante. 
Les deux bandes de lattes de bois repliées et collées sous le toit.

3 portes (2 pour les marchandises, une porte d'entrée surmontée de vitres)

Des parements de pierre, des poutres…

ET UN BONUS ! Une cabane de voie

1ère ETAPE : LA DECOUPE DES PIÈCES

Maintenant que toutes les parties du découpage sont bien identifiées, attaquons la première étape : le découpage.
A l'aide de votre cutter et du réglet métallique (une règle d'écolier est moins pratique mais fait aussi l'affaire), commencez à découper les différentes pièces de la manière suivante :
  • positionnez le réglet le long du bord à découper, en prenant soin d'être bien parallèle,
  • maintenez fermement le réglet pour éviter qu'il ne glisse,
  • avec votre cutter, suivez la ligne en appuyant suffisamment fort,
  • faites plusieurs passages si nécessaire pour que le carton soit parfaitement découpé,
  • repositionnez votre réglet pour attaquer le bord suivant et ce, autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce que l'ensemble de la pièce soit parfaitement découpé. 
Voilà ce que vous devez obtenir. Faites-le pour chacune des pièces
de votre halle à marchandises.


2ème ETAPE : LE PLIAGE
Une fois vos pièces découpées, il va falloir plier aux endroits indiqués par les flèches vertes. Vous retrouverez facilement ces endroits en vous basant sur les emplacements laissés vides sur votre planche de carton, et sur les photos de montage qui suivent. 

Pour bien plier, sans abîmer le carton, aidez-vous de nouveau de votre réglet et d'un stylo bille, ou d'une pointe ronde : 
  • placez le réglet bien parallèle sur le pli à faire,
  • marquez le pli en passant plusieurs fois avec la pointe du stylo (ou autre) en appuyant fortement, pour rainurer le carton, sans le traverser. 
Voilà ce que vous obtenez après avoir rainuré le carton.

3ème ETAPE : COLLEZ LES PORTES
Vous l'avez sûrement remarqué : de chaque côté des portes, il y a des bandeaux gris. Ce sont les languettes qui vont vous permettre de coller vos portes en place, après les avoir pliées (en les rainurant). La porte avec l'imposte vitrée vient se placer entre les repères C1/C2, comme sur la photo ci-dessous. 



Les deux autres portes, identiques, viennent entre les repères B1/B2 et D1/D2, comme sur la photo suivante. les poutres au-dessus de ces deux portes sont formées avec ces pièces illustrées sur la photo d'après, correctement pliées et collées dans les encoches pratiquées dans le parement de brique de l'entourage de la porte.


Voici les pièces qu'il faut plier pour les placer ensuite au-dessus des portes.

La poutre, une fois pliée, est positionnée dans les encoches pratiquées dans
les parements en brique qui entourent l'ouverture. 
Une fois la poutre en place (opération à répéter pour l'autre porte à droite), nous allons positionner le parement de briques en arc de cercle au-dessus de chacune des 3 portes, puis coller la porte. Observez bien les photos suivantes : 

Il faut un parement par porte. Vous les trouverez sur la planche, sous la forme de 3 rectangles
de briques à découper, au-dessus du bâtiment. Une fois découpés, il faut les mettre en forme, avec les doigts,
pour qu'ils soient légèrement arrondis. 


Ceci fait, on colle d'abord la porte en place (bords gris de la porte contre l'arrière des parements
de briques repliés vers l'intérieur. Puis on colle le parement arrondi au-dessus de la porte, comme sur la photo.  Ces opérations sont à répéter pour chacune des portes. 

5ème ETAPE : LES PAREMENTS ET L'ASSEMBLAGE
Les portes en place, nous allons maintenant coller les parements de pierre. Chaque ensemble est repéré : le parement "A" (grande longueur) est à coller sur la face arrière du bâtiment, là où est indiqué "A". On procède de même avec les parements marqués "B1, B2, C1, C2, D1, D2". Certaines parties de ces parements sont à plier aux endroits indiqués par les flèches, pour épouser la forme des angles du bâtiments. 

Ici, les parements D1/D2 ont été positionnés et collés. Notez comment ils ont été pliés à l'intérieur de la porte. 

Une fois que tous les parements sont en place, les portes collées, assurez-vous encore que tous les plis des languettes de collage (en gris) sont bien marqués. Si c'est le cas, vous pouvez coller ensemble les  côtés avec les portes et la façade arrière. 

Voici les 4 côtés du bâtiment assemblés et collés. 

6ème ETAPE : LE TOIT :
Le toit descend assez bas devant et derrière le bâtiment et est soutenu par des "contrefiches" (ce sont ces poutres obliques qui soutiennent le toit), que vous pouvez fabriquer de deux manières différentes :

  • en utilisant les pièces fournies sur votre planche,
  • en utilisant des allumettes, ce qui fera plus "authentique", que vous teindrez avec une lasure pour le bois, ou encore un produit de vieillissement pour le modélisme tel que ceux proposés par Modelmates. Dans ce cas, nous recommandons le brun clair, par exemple, en flacon, que vous trouverez dans notre boutique

Si vous optez pour les éléments fournis avec la planche, la procédure est la même que précédemment : découpez, pliez aux endroits indiqués pour obtenir quatre petites poutres à placer sous le toit. 

Si vous optez pour les allumettes, vous devrez, à l'aide de votre cutter, les tailler en biseau comme sur la photo.  Vous pouvez vous aider des pièces de la planche qui pourront vous servir de modèle pour la taille et la forme. 

Voici les quatre poutres dont vous avez besoin, en bois d'allumette teinté. Reconnaissez qu'elles ont belle allure ! 

Pliez, à l'endroit indiqué, les éléments de la toiture à rabattre  sous le toit. 

Voilà comment se présente le toit une fois les rabats pliés et collés. 

DERNIERE ETAPE : LE COLLAGE DU SOCLE ET DU TOIT
Vous êtes maintenant tout près du but, bravo ! Il ne vous reste plus que quatre choses
 très simples à faire :

  1. Coller votre bâtiment sur son socle, pour en améliorer la tenue. 
  2. Coller le toit à sa place,
  3. Coller les 4 poutres à leur emplacement,
  4. et enfin, coller les planches de rives, qui sont ces longues bandes blanches sur votre découpage, à positionner, comme sur la photo, le long du bord du toit pour en assurer la finition. 
Les planches de rive sont ces quatre bandes, à côté des parement en pierre



Votre halle à marchandises est à présent terminée. Pour qu'elle soit encore plus jolie, vous pourrez masquer les bords blancs du papier que l'on voit encore avec des crayons de couleur ou des feutres de la couleur appropriée. Ici une couleur "brique", donc plutôt un dans les marron. LR Modélisme propose des pochettes de feutres à cette effet. La référence MAT 034 devrait convenir. Vous pourrez également teinter, en couleur bois, par exemple avec le produit qui vous a servi pour les "contrefiches", les planches de rive et le dessous du toit.

Il ne vous reste plus qu'à positionner cette halle à marchandises sur un quai haut de 13 mm et large de 70 mm. D'un côté (à gauche sur la photo), la halle est au bord de la voie; on procède au chargement ou au déchargement des marchandises, à l'abri sous l'avancée du toit et on les rentre dans la halle. De l'autre (qu'on ne voit pas sur la photo), les camions viennent se garer en marche arrière, et on charge ou décharge de la même manière les marchandises dans le camion.

UNE DERNIERE CHOSE : LE BONUS ! 

Il vous reste un dernier petit bricolage à faire : la petite cabane de voie. Dans la réalité, on la trouve à proximité des voies et elle sert à abriter les ouvriers qui travaillent sur la voie pendant qu'ils mangent ou qu'ils se reposent.

Le montage, après ce que vous venez de faire, devrait vous faire rire ! Il est très simple :

SUGGESTION 
Pour améliorer encore l'aspect de votre bâtiment,
si vous vous en sentez capable, vous pouvez
découper également les fenêtres, pour qu'elles
soient réellement transparentes. Ce sera encore plus joli.
Et vous pouvez également décorer l'intérieur
 de la cabane avec deux ou trois outils de cantonier
(une pelle, deux pioches par ex.), un petit poêle
à bois comme ils existaient autrefois et un ou deux
 manteaux (en papier plié et peint) pendu au mur.
Si vous découpez les ouvertures, il faudra aussi peindre
l'intérieur du bâtiment en gris foncé ou noir, pour
qu'on ne voit pas le blanc du papier !  

  1. Découpez les pièces avec soin à l'aide du cutter,
  2. Marquez les plis et mettez le bâtiment en forme. C'est une forme en cube, très simple. 
  3. Collez le panneau opposé à la porte pour fermer votre "cube",
  4. Collez le toit, c'est fini ! 
Là encore un petit coup de crayon ou de feutre, gris cette fois, finira l'ensemble en masquant les lignes blanches disgrâcieuses. 

Nous espérons que ces petits bricolages vous ont plu. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions et commentaires à redaction@clespourletrainminiature.fr

Nous compléterons très bientôt cette notice de photos, notamment de la petite cabane, afin que vous puissiez voir à quoi elle ressemble une fois assemblée. 








13 commentaires:

ZeProff a dit…

Joli, mais pourquoi ne pas marquer les plis du carton avec un scalpel ou autre couteau?

françois fontana a dit…

Réponse aussi précise que possible à ZeProff :
avec un scalpel ou un couteau ou tout autre outil tranchant, on coupe la surface imprimée du carton, apparaît alors le carton blanc au dessous. Avec une pointe on “gaufre" le carton plus en douceur, la trace de pliage est moins visible.
Mais la technique de la lame est tout aussi judicieuse et demandera juste une petite reprise au feutre par exemple.

François Fontana

GREVET a dit…

Bonjour

Pouquoi toujors du Ho , il est dommage de pas proposer pour ce premier numéro la même halle à échelle N
De quoi attirer de nombreux modélistes débutants à cette échelle qui admet très bien les maquettes carton
Dommage

Alain GREVET

Patrick a dit…

Tout à fait de l'avis d'Alain GREVET

Patrick le SCOUARNEC

Anonyme a dit…

Pour passer du HO au N .....

Une copie couleur : Facteur d'échelle 87/160 et HOP !!!!

Anonyme a dit…

il suffit de photocopier en couleur avec le rapport de 0,54 et hop le plan est à l'échelle du dessous.
même si je suis Hoiste j'adhère à la remarque des Niste.
Pourquoi ne pas mettre le plan au deux échelles les plus courantes du marché. Surtout quand il s'agit de la double page. Les articles eux peuvent être 50/50 mais pour la construction les deux échelles seraient à envisager
A+

Georges a dit…

Bonjour,
En retraite depuis peu, et débutant dans le modélisme férroviaire, (avant: bateau, voiture) Niste par manque de place, je regrette que vous ne parliez pas assez de l'échelle 1/160e.
Pour moi votre revue est un bon complément de l'AFAN spécialiste du N.
Bravo, continuez.
A +
Georges

Christian. a dit…

Nous en parlerons, soyez sans crainte ! Après le H0, le N est la deuxième échelle la plus pratiquée en France, nous ne l'oublions pas !

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,
Bien pour la revue et les compléments sur le site. J'ai juste une suggestion : serait il possible de mettre des versions à télécharger des notices comme celle-ci ?
Cordialement, jp

Anonyme a dit…

Je démarre dans le modélisme. Je viens de terminer la halle, et pour un débutant, l'échelle H0 me paraît bien appropriée. L'échelle N demande beaucoup plus de minutie, et ce n'est pas très évident au début.
Laurence

Anonyme a dit…

Bonjour
Je suis amateur de trains à l'échelle 0 (1/43 ème). Je projette de me lancer dans la construction d'un réseau à cette échelle pour "mettre en service" le train dont j'ai hérité et qui date des années 50.
Je vais m'inspirer du plan de réseau proposé.
Serait-il possible d'avoir des conseils pour adapter les plans des bâtiments fournis.
Merci d'avance
Philippe

Christian. a dit…

Il est bien entendu tout à fait envisageable d'adapter les plans de bâtiments fournis au zéro. Il y a deux choses auxquelles il faut faire attention, pour un résultat satisfaisant :
Tout d'abord, là où à une échelle plus petite comme le H0 ou le N on peut supporter une épaisseur un peu faible des murs, ce sera, en 0, moins joli, partout où c'est visible, notamment aux fenêtres. Il faut donc envisager de contre-coller un carton plus épais, après y avoir reporter toutes les ouvertures, et les avoir découpées. C'est un travail un peu difficile. Vous pouvez aussi, bien entendu, vous contenter de photocopier les plans en les agrandissant (env. 200 %), et choisir de vous abstenir du contrecollage. Dans ce cas, il faudra quand même étudier des renforts, pour éviter que vos parois ne se déforment, la surface étant plus grande.
L'autre point délicat en passant à une échelle plus grande, ce sont les détails. Là où leur absence ou leur simple évocation passe très bien à une petite échelle, en zéro, il va falloir détailler davantage si vous souhaitez un rendu suffisamment réaliste. A cette échelle, on s'attend à sentir, et même à voir, le grain du crépis, l'épaisseur des tuiles ou des ardoises du toit, le relief de la pierre. Dans ce cas, les planches "Redutex", proposées par LR Modélisme (www.lrmodelisme.fr), peuvent être d'un grand secours, pour une toiture et des murs plus réalistes.

Johan Gustin a dit…

Bonjour. Débutant dans le modélisme, je viens de terminer ma halle marchandise. Je suis content du résultat. J'ai juste loupé une des petites poutres de soutient. Je n'avais pas d'allumettes, donc j'ai utilisé celles fournies. La première est un peu tordue mais ça passe: ça fait vieille poutre.