Découvrez les vitrines de Noël LR PRESSE

jeudi 31 janvier 2013

Nuremberg 2013 : une année de rupture ?





Moins d’exposants, moins de stands tape à l’oeil et racoleurs, l’accent est mis sur l’efficacité et sur l’offre : on ne vend plus simplement une image de marque, de beaux modèles, on vend avant tout un savoir-faire et une vraie valeur ajoutée, principalement technologique : du premier train miniature pour enfants aux modèles les plus sophistiquées, il n’y a plus un train, une locomotive, qui ne bénéficie du son embarqué, de la commande numérique, avec une vraie dimension ludique, qui va bien au-delà de la seule recherche de réalisme. Il est de plus en plus question de jouer au train, que l’on ait 3 ans ou 65 ans, avec des moyens de plus en plus sophistiqués. Petit tour d'horizon rapide.


Première constatation : on pense au jeu et aux jeunes
Le petit monde du train miniature se tourne à nouveau résolument vers les enfants, qu'il s'agit de séduire dès le plus jeune âge avec des offres adaptées aux enfants mais déjà avec une dimension modéliste. Les petits trains ressemblent grands et comme en réalité, on peut les charger, les décharger, déclencher une annonce en gare, actionner l'avertisseur sonore, allumer ou éteindre les phares, accélérer, ralentir. Grâce à une commande sans fil à pile et à deux canaux distincts, on peut faire rouler deux convois sur le même réseau. Et comme ces trains pour enfant sont à pile avec des roues en plastique, on peut même les faire rouler sur le réseau de papa, sans risquer de l'abîmer. Génial non ?
Chez Marklin, la gamme My World propose des modèles modulables : on peut adapter sur un même châssis une caisse de locomotive à vapeur ou diesel, les wagons sont démontables et les pièces interchangeables (sur notre photo, il s'agit encore d'un prototype). Marklin et Jouef proposent un coffret à moins de 60 €, composé d'un ovale de voie (voie C chez Marklin, plastique chez Jouef), une rame "TGV" composée de 4 éléments attelés par un aimant, et une commande multifonctions à deux canaux). 

Deuxième constatation : un hobby de plus en plus technologique
Les nouvelles technologies sont fortement mises à contribution pour augmenter les possibilités de jeu. Smartphones, tablettes, écrans tactiles, wifi, bluetooth… Tout est pour rendre la mise en oeuvre, la prise en main, le jeu plus facile et plus riche. Les commandes numériques sont de plus en plus ergonomiques et interactives, le modéliste-mécanicien pilote ses trains, s'il le souhaite, manuellement et comme en réalité. Il doit penser à faire le plein d'eau ou de charbon de sa locomotive, actionner la VACMA ("l'homme mort", ce dispositif de sécurité destiné à empêcher un train de continuer à rouler si son mécanicien à un malaise), sous peine de voir son train s'arrêter en pleine voie !


Chez Marklin, on ne pense pas seulement aux plus jeunes. Après Roco et sa Z21, c'est au tour du fabricant allemand de proposer un pupitre de commande tactile pour locomotive Diesel, Vapeur ou Electrique.  Chez Marklin, c'est la centrale "Central-Station" qui évolue, grâce à une simple mise à jour de la version logicielle, disponible dès aujourd'hui. Grâce à cette mise à jour et à des décodeurs "mfx +" dans les locos, il devient possible de s'asseoir virtuellement aux commandes de ses modèles, comme en réalité. On peut choisir entre 4 modes de pilotage, de débutant à expert, en passant par professionnel ou semi-professionnel. Selon le mode choisi, l'affichage et les possibilité sont plus ou moins complexes, allant jusqu'à proposer au mécanicien de devenir responsable de son approvisionnement en eau, sable, charbon… La locomotive consomme réellement son carburant et si le mécanicien n'y fait pas attention, gare à la panne d'essence ! De nouvelles perspectives de jeu. 

Troisième constatation : un modélisme de plus en plus simple
les fabricants offrent de plus en plus de solutions astucieuses ou toutes faites pour vous permettre de finaliser votre réseau dans les meilleures conditions : vous n'êtes pas un spécialiste de la peinture, de la mécanique, du décor ? De plus en plus de produits vous permettent d'obtenir des résultats très convaincants, sans devoir consacrer des heures à un apprentissage long et fastidieux avant d'avoir le fameux "coup de patte" !

Quatrième constatation : beaucoup de nouveaux modèles
Le nombre de nouveaux modèles dont les fabricants prévoient la fabrication et la sortie dans les mois à venir ne fléchit pas, et il y en a pour presque tous les goûts : du moderne, du plus ancien, de la vapeur, du diesel… Guère un domaine du train réel qui n'ait été reproduit en miniature, sauf, peut-être, le chemin de fer des origines.

Vous découvrirez, dans Clés pour le train miniature n° 6 à paraître le 15 mars, une sélection des nouveautés présentées à Nuremberg qui nous ont semblé les plus marquantes ou intéressantes. Et pour un reportage plus exhaustif sur l'ensemble des nouveautés (nouveaux modèles, commandes numériques, etc), ne ratez pas le dossier spécial de notre confrère Loco-revue dans son numéro de Mars de 132 pages, disponible fin février chez votre marchand de journaux (liste des points de vente sur www.locorevue.com). Un reportage video sera également disponible, pour vous permettre de mieux comprendre tous ces développements.




Aucun commentaire: