Trainsmania, la fête du train miniature

vendredi 7 septembre 2012

Clés n° 3 : Notice de montage du Café de la Gare


Dans son troisième numéro, Clés pour le train miniature vous offre un nouveau bâtiment en carton à assembler facilement vous-même. Il s'agit d'un petit café typique, que l'on trouve à Clisson, en Loire-Atlantique.





Nota Bene : Le grammage du papier de ce découpage est plus léger que pour les précédents découpages. Nous avons en effet souhaité tester un papier moins épais, plus facile à couper et à plier pour les plus jeunes. A vous de nous dire celui que vous préférez. Vous pouvez, bien entendu, coller, avant de commencer, cette feuille sur une feuille de papier à dessin Canson par exemple de 160 g, pour obtenir une meilleure rigidité.


1- Comme de coutume, l’outillage est succinct : une planche à découper, un réglet, un cutter
avec une lame neuve – et dès qu’elle s’émousse, on la rafraîchit ; de la colle à bois « rapide »,
un petit bout de tôle ou de plastique qui pourra servir à étaler quelques gouttes de colle,
quelques cure-dents une pince à épiler. Un feutre de couleur brun-brique (en vente ici) permettra de colorer les chants blancs là où ce serait disgracieux.





2a et 2b - Découper la première double façade (1) est facile. Détourer les ouvertures en ½
cercle un peu plus fastidieux. Mais « patience et longueur de temps… ». Vous pouvez comme
ici protéger avec une feuille d’essuie-tout les pièces en cours de découpage où votre main
s’appuie.



3- PAR L’INTERIEUR pour éviter les risques d’un dérapage involontaire, vous pouvez
teinter le chant des pièces bordées de briques.


4- Voici notre première double façade découpée.


5- Pour les fenêtres (3) et la porte (4), un double pliage est nécessaire : les montants en
briques sont pliés VERS L’AVANT, puis les languettes de collage (grises) vers l’arrière.



6- Sur les façades, toutes les languettes d’assemblage grises sont pliées vers l’arrière, et aussi
les appuis au bas des fenêtres. Les fenêtres et portes sont alors collées sur l’arrière, le bas
venant affleurer les appuis.


7- La profondeur ainsi obtenue est du meilleur effet.


8- Pour occulter les voûtes en plein cintre encore béantes, découpez les rangées de briques,
que vous trouvez deux par deux dans les ouvertures des fenêtres. Pour la porte, utiliser la
pièce (6). Arrondissez les pièces au rayon des fenêtres.


9- Pour les coller en place, il est commode de tremper le chant des pièces dans une goutte de
colle étalée sur un support imperméable…


10- …puis on les colle en place rapidement.


11- L’œil-de-bœuf est cerné par la pièce (7), arrondie en cercle et collée de la même manière.


12- Enfin il est fermé par la rondelle (8).


13- Les appuis des fenêtres reçoivent un léger relief sous la forme de deux épaisseurs
superposées de pièces(10). Un peu de soin permettra de les aligner parfaitement.


14- De même, une épaisseur de pièces (9) vient souligner la corniche décorative.


15- La double façade arrière (2) reçoit le même traitement. Ici, trois des cinq fenêtres sont
occultées, seule l’imposte supérieure est ouverte.


16- Les impostes (12) sont pliées bien simplement en Z…


17- … puis collées en bonne place.


 

18 et 19 - Le collage des voûtes assure leur bonne tenue. Avec un cure-dents, il est facile
d’apporter et d’étaler au bon endroit une gouttelette de colle.


20- La pose de la porte de service et de l’œil-de-bœuf terminent cette seconde opération.


21- On peut alors assembler les deux demi-coques.


22- Le toit est constitué de deux moitiés qu’il faut mettre en forme : pliage des faîtières vers
l’arrière et des pans libres vers l’avant ; pliage des languettes.


23- Les deux moitiés assemblées donnent un toit bien original qui doit venir « s’asseoir » sans
difficulté sur les murs.


24- Les pièces (14) et (15) convenablement pliées…


25- … puis convenablement assemblées évoquent les deux marches du perron.


26- la cheminée (16) découpée et pliée…


27- … reçoit à l’arrière de la partie haute une plage de feutre noir.


28- Refermée, elle prendra place sur le toit un peu où vous voulez.


29 et 30- Les rives des toits (17) complètent le montage.



31 et 32- Un socle en carton léger rendra le Café de la Gare plus solide encore.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour ,le café de la gare est terminé les finition pas facile mais très intéressant a faire merci et belle maquette.

Christian. a dit…

Félicitations ! N'hésitez pas à nous envoyer des photos et une courte de présentation de qui vous êtes, ce que vous faites et aimez…